Let’s go to the 2nd edition of the MIJCA !

Prise avec Lumia Selfie
Prise avec Lumia Selfie

Coucou!! Vous vous souvenez de cette image les amis ?. Le Marché International Jeunes Créations d’Abidjan (MIJCA) revient!!! L’année dernière, j’y étais, et c’était fabuleux. Ici les articles 2016 . Cette année, le lancement aura lieu le 6 avril 2017 au Goethe-Institut, à 18h00 avec des spectacles de théâtre et de danse contemporaine. Invitée de la soirée : Estelle Foli du Togo.

  • Hey friend!!! Do you remembered this picture? Yeahh! The International Festival of Abidjan’s New Young Creations come back!!! Last year, I was there and it was fabulous. You can find the article here. This here, the ceremony will be open on April, 6th in Goethe Institute place with some theater and contemporain danses. Guest : Estelle Foli from Togo.

16715908_337391713322518_5909133890951115330_o.jpg

Pour cette 2e édition, vingt jeunes artistes ont été retenus pour la formation en théâtre et en danse qui a débuté depuis le 27 mars.  Dix comédiens et dix pour des ateliers en jeu d’acteurs et en danse Afro contemporain respectivement animé par Vagba Obou, metteur en scène, dramaturge, Directeur de l’Ecole Nationale de Théâtre et de Danse et Florent Nikiema, artiste chorégraphe, Enseignant à l’école de Danse Irène Tassembedo de Ouagadougou (Burkina Faso) . Des artistes de la Tunisie, du Togo, du Bénin et du Burkina Faso ont pris part à cet événement.

  • For this second edition, 21 artist had been retained for training in theater and danse which started since March, 27th. Mr Vagba Obou and Florent Nikiema are trainers. Artists from Tunisia, Togo, Benin and Burkina Faso took part of that event.
17523603_1666743263635235_2812150059312850515_n
PHOTO DR

Le Marché International Jeunes Créations d’Abidjan (MIJCA) est une plateforme artistique consacrée aux jeunes artistes Africains âgés de 18 et 35 ans. L’un des objectif premier du MIJCA est de créer un circuit de promotion et de diffusion des œuvres des jeunes artistes, dans les domaines des Arts vivants. 

  • The International Festival of Abidjan’s New Young Creations is an artistic platform for young africans artists from 18 to 30 years old. One of purposes of that event is to help these young artists to promote their creations. Show to other people what the can do and be familiar with another artist.

Rendez-vous donc le 06 avril au Goethe Institute (Cocody Mermoz) pour le lancement!

  • See you on April, 06th / Goethe Institute (Cocody Mermoz)                                                                                                                                                                                                   Christelle Assam’

FESTIBALAFONS 2016, c’est reparti!!!

WP_20160428_11_32_57_Pro
Ba Bangah Nyeck lors de son intervention au lancement de FESTIBALAFONS 2016, AU GOETHE INSTITUT

Le lancement de la 3e édition du festival international des balafons dénommé FESTIBALAFONS, a eu lieu le jeudi 28 Avril dernier dans l’enceinte du Goethe institut à Cocody. Homme de la culture, médias, personnalités et artistes entre autres Orencthi, Kalil rehal Matithia vainqueur star karaoké, Boni Gnahoré et des représentants de l’UNESCO, se sont rencontrés pour ouvrir cette grande rencontre culturelle dédiée au balafon, instrument de percussion idéophone d’origine africaine. C’est avec beaucoup de joie et de fierté que Mme Bitty Kouyaté, marraine de cette édition a ouvert officiellement le FESTIBALAFONS 2016. Remercier les femmes, leurs rendre hommage pour l’héritage qu’elles ont légué, c’est le but de l’édition 2016, d’où le thème « Femmes et hommages ».

Les 2 jours de spectacles prévus pour les 29 et 30 Avril, verront la participation de plusieurs artistes dont le groupe Yakomin, Les reines mères, Manou Galo, le Big Bang Balafon et le groupe babanga Nyeck. Après un court métrage de 10 min sur l’historique du balafon et du FESTIBALAFONS, Ba Banga Nyeck, spécialiste du balafon chromatique, promoteur de ce festival, a souligné que toutes les prestations prévues, seront accompagné de balafons, en l’occurrence le balafon chromatique, « piano africain ». Fluide, détendu et pleine d’instructions, cette rencontre a permis aux participants d’avoir des notions sur l’entretien d’un balafon, et même de créer de façon virtuel un piano bar africain où on ne jouerait que du balafon, piano-bar que le commissaire de cette édition, Mr Claver Kakou a nommé « le coin du balafon ».

were were
Were Were Linking Gnépo, marraine du FESTIBALAFONS 2016

Were were Liking Gnépo, marraine artistique, créatrice conceptrice du balafon Chromatique a clore cette cérémonie de lancement tout en saluant cette belle initiative. « Il faut qu’on trouve des solutions pour que nos cultures s’adaptent à notre temps et si cela est fait, il faut former des spécialistes », a-t-elle ajouté.

Mis en lumière depuis plus de 3 ans par Mr Ba Bangah Nyeck, le balafon chromatique, fait partie des instruments étudié à l’INSAAC, l’institut national des arts et de la culture.

Prise avec Lumia Selfie
Ba Bangah Nyeck et Christelle Assam’

NB : le FESTIBALAFONS est un festival crée en 2013 par Mr Ba bangah, avec pour but de valoriser la culture africaine plus précisément le balafon.

Christelle Assam’