PENSÉE AU COUCHER DU SOLEIL : NÉCESSAIRE POUR LUI…

Parfois on pose des actes qu’on qualifie d’insignifiant, des actes qui à nos yeux n’ont pas une grande valeur, à peine significatives. On agit peut-être parce qu’on veut juste aider ou par habitude. On le fait parce qu’on en a assez et on voudrait le partager. Des gestes qui sont à moins de 20°, dont même notre pensée ne capte pas la valeur ni le poids de l’acte.

J-C
J-C

On a assez d’argent, trop de pair de chaussures, assez de vêtements, la nourriture en abondance, le huitième de la sagesse du Roi Salomon, ou même une personnalité qui donne accès à toutes les entreprises, et cela ne nous coûte rien ou du moins on ne perd rien en donnant. Ça ne te coûte rien de donner un câlin puisque t’en a reçu et tu en reçois toujours. Ça ne te coûte rien de donner de l’eau à un enfant qui a soif ou même de prendre soin de l’enfant de la voisine qui est absente. J’ai vu un jour un jeune homme qui m’a demandé seulement qu’un câlin. Après le lui avoir donné, il a coulé des larmes car il a été soulagé. J’en ai vu un autre qui m’a remercié au point où je me suis dépêché de partir. Et pour quoi ? Un sachet d’eau pour s’abreuver. Je crois bien que la voisine t’a remercié infiniment pour sa fille dont tu as pris soin à son absence et celui à qui tu as donné ce vêtement ou encore de la nourriture…

On ne prend pas toujours la peine de voir à quel point l’autre est dans le besoin avant d’agir. Ces personnes vers qui sont dirigé ces gestes, reçoivent une grande satisfaction. Certains ne s’attendent pas à cela, d’autre s’attendent à moitié sans doute votre ami. Mais il y en a qui ne s’attendent pas à ce que vous leur achetiez un gâteau pour leur anniversaire ou une robe pour les fêtes. Vous restez ainsi gravé dans leur mémoire, sur la table de leur cœur. Ils prieront le Tout-Puissant pour que l’huile ne manque point dans votre maison.

C’est vrai qu’on est pas obligé de faire du bien autour de nous, c’est vrai qu’on est pas obligé de partager notre pain avec celui qui n’en a pas, c’est aussi vrai qu’on est pas obligé de partager leur douleur, mais sachons qu’il est recommandé que les plus forts soutiennent les plus faibles. On aura nous aussi des difficultés et là, on prendra la place du plus faible. On aura nous aussi besoin de soutien. Donnons donc, c’est pour le bien de celui qui est en face de nous, c’est pour « Mr Amour »…

Christelle Assam’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s