PENSÉE AU COUCHER DU SOLEIL : SOURIEZ, LA VIE VOUS SOURIRA…

C’est difficile de sourire quand tout va mal”, dit un proverbe africain.

Je pense que toi et moi, nous nous retrouvons dans cette suite de mots à savoir,

Tu as eu du mal à sourire lorsque celle ou celui que tu aimes t’as dit merde,

photo DR
photo DR

Tu as eu du mal à sourire lorsque t’a échoué à ton examen,

Tu as eu du mal à sourire après qu’on t’ait renvoyé injustement ou même qu’on ait rejeté tes dossiers sous prétexte que tu n’es pas “ in “.

Tu as eu du mal à sourire quand la CI a perdu son match face au Cameroun,

Tu as eu du mal à sourire quand on t’a annoncé la mort de ton père ou ta mère ou un proche,

Tu as eu du mal à sourire face aux mensonges qui t’ont été collé sur le dos.

j’ai eu du mal à sourire quand la maladie me rongeait,

J’ai eu du mal à sourire quand ceux que j’aimais m’ont tourné le dos.

Nos ancêtres ont eu du mal à sourire quand les colons leurs frappaient le dos sous ce soleil foudroyant,

Notre mère a eu du mal à sourire pendant qu’elle était en train de nous donner vie,

Notre père a eu du mal à sourire lorsqu’il réalisait qu’il n’avait plus de fond pour nourrir sa famille…

On aura toujours du mal à sourire lorsque tout va mal. Seulement, regardons à l’horizon, le sourire apparaît avec le levé du soleil.

Sa particularité ? Eh bien il s’éteint point.

Il peut s’endormir à cause des coups difficile de la vie, mais se réveille chaque fois qu’on lui tend le flambeau.

Souriez, la vie vous sourira…

Christelle Assam’

Publicités

PENSÉE AU COUCHÉ DU SOLEIL : VÉRITÉ, BONNE A DIRE!!!

Conçu à partir d’une côte d’un homme, certainement un homme noir, la femme africaine a bien plus de valeur que les perles. Battante, intelligente, consciencieuse, responsable, fidèle, honnête, juste,( même si les hommes le savent et ne veulent pas le dire ) la femme africaine est le sujet de notre fierté en tant que africain.

Promo 6, culturassam'
Promo 6, culturassam’

Belle, élégante, sensuelle,attirante et tant de chose à dire sur elle…., car reflet de nos cultures, nos coutumes, notre terre. Son teint « Nesquik » ( marron ) lui donne une couleur si craquante qu’on ne se lasse pas de l’admirer. Une étude sur la femme africaine a été faite par Delphine Peiretti, Agrégée d’histoire et Doctorante en histoire contemporaine à l’Université d’Aix-Marseille. Dans son récit, elle a démontré et je cite » Les médecins de cabinet et médecins « de brousse », écrivains prolixes et influents au XIXe siècle, ont abondamment étudié et décrit(…) particulièrement les femmes noires d’Afrique (…). le corps de la femme noire attire, inquiète, effraie et fascine les médecins ».

Ce qui nous différencie, ce qui nous donne de la valeur, ce qui rappel aux autres que nous sommes africaine, ce sont nos talents, notre bravoure, notre culture, nos liens entre nous, notre fraternité mais bien plus la couleur de notre peau…

Christelle Assam’

PCS : De peur que mon âme ne consume…

Si je multiplie les appels à plusieurs reprises quand bien même que tu ne décroches

Si je te tague sur tous les post qui me font marrer pour te faire comprendre que suis là

Si je reste toujours à bavarder de tout et de rien après nos rencontres, te regardant partir

Si Je reste là tous les soirs à chercher le sommeil en vain bien que tu dormes comme un bébé

Si mon estomac ne réclame aucune nourriture de la journée

Si mon cœur ne fait que battre à l’écoute de l’un de nos morceaux préféré

22789040_307736429703739_9152362417831710640_n

Si je rêve chaque fois de toi et moi à la tombée de la nuit, regardant les Etoiles

Si je pense à nos temps de folies, de danse et de rires fous

Si je reste devant le poste téléviseur a mâté les jeux de scène de Jamal Debbouze et les blagues du Marrakech

Si je reste là, à aspirer de façon continue le parfum de ton corps, resté dans tes chemises H£M,

Si je reste pointé devant le téléphone, les yeux rivés sur l’écran,

Si parfois je laisse des gouttes d’eaux couler de mes yeux,

Si tout mon corps est en branle…

Si toutes ces choses arrivent et que je ne fais rien pour les arrêter, c’est juste parce que tu n’es pas là, juste parce que tu me manque énormément. Juste parce que j’ai une folle envie de te voir, te toucher, te sentir et te dire combien je t’aime.

De peur que mon âme ne consume, je te prie de ne pas t’éloigner. Reste tout près de moi car sans toi, je ne suis pas moi…

Christelle ASSAM’

FB_IMG_1524039354805

Photo : Christian A.

Je suis Christiane TRAORE, je suis mariée, et mère de deux enfants. Je suis née d’un père entrepreneur dans la mécanique industrielle et d’une mère qui exerçait le métier de dactylographe. J’ai fait mes études secondaires au Lycée Classique d’Abidjan en Côte d’ivoire ou j‘ai obtenu un baccalauréat littéraire puis j‘ai étudié à l’école de la marine marchande francophone ARSTM puis j’ai entrepris un cursus MBA de ESG Paris en partenariat avec l’Université professionnelle d’Afrique. Aujourd’hui je me suis lancée dans l’entrepreneuriat sous mes marques PENDANA Cosmétiques et PENDANA Services.

2 /Que signifie PENDANA ?

Comme dans toute création d’entreprise, l’étape du choix d’un nom pour sa structure est très capitale. Quand il a fallu choisir le nom de la marque sous laquelle je voulais commercialiser mes produits cosmétiques, je recherchais un nom original qui me différencierait largement de mes concurrents bien que nous proposions pratiquement les mêmes produits. En faisant le feedback, je me suis souvenu que mon activité a démarré au nomment ou j’attendais ma deuxième fille que j’ai appelé ADANA et que j’appelle affectueusement DANA. J’ai une première fille qui se prénomme PENDA ; c’est ainsi que j’ai combiné les deux prénoms africains pour créer la marque PENDANA.

3/ D’où vous est venu l’idée de commercialiser ces produits (huile de coco, beurre de cacao et beurre de Karité)

Je vivais à Pointe noire au Congo Brazzaville quand j’ai démarré le commerce de ces produits. Je suis de nature très curieuse ce qui m’emmène à beaucoup observer l’environnement dans lequel j’évolue. Auparavant, je commercialisais des bijoux, des pagnes etc … en plus de mon métier d’assistante commerciale pour une entreprise française.  Je suis particulièrement réceptive à tout ce qui touche à la beauté et au bien- être des femmes ; c’est ainsi que j’ai constaté que certains produits tels que le beurre de karité était uniquement vendu dans le grand marché avec un conditionnement pas du tout adapté et le produit était parfois mélangé à d’autres matières. C’est à partir de ce moment que J’ai commencé par démarrer mon activité avec l’importation du beurre de karité de côte d’ivoire et du Burkina Faso dans un premier temps. Ensuite j’ai rajouté à la marque le beurre de cacao et l’huile de noix de coco.

4/ Parlez- nous des vertus de vos produits ?

Le beurre de karité, le beurre de cacao et l’huile de noix de coco sont des produits très prisés dans la cosmétique en Afrique et même à l’international. Ils sont à la fois utilisés pour les soins corporels et capillaires.

Le beurre de karité naturel est riche très riche en vitamines A, D, E et F il assouplit, protège et hydrate notre peau en profondeur. Il est idéal pour les cheveux secs et cassants.

Le beurre de cacao naturel est enrichi en vitamines E et en polyphénols qui aident à la synthèse du collagène. Ses propriétés exceptionnelles en font un soin anti-âge, réparateur, assouplissant pour les peaux sensibles et abimées. Il favorise également la cicatrisation et les traces sur la peau.

L’huile vierge de noix de coco est riche en acide gras essentiels, en acide l’aurique et en acide myristique ainsi qu’en vitamines A et E. Elle possède une action relipidante et très facilement absorbée par la peau. Elle aide notre peau et nos cheveux à retrouver leur brillance et souplesse.

12662036_1732385686991733_3970209741668768702_n

Ces 3 produits sont des excellents soins naturels pour hydrater et nourrir les cheveux, assouplir et apporter de l’éclat à la peau. Par exemple pour les femmes enceintes, dans les cas de prévention des vergetures, nous conseillons d’appliquer régulièrement le beurre de karité sur la peau. Pour prévenir l’apparition des signes de vieillesse tels que les rides, nous conseillons d’appliquer le beurre de cacao qui est très riches en anti oxydants et pour les peaux très sèches nous conseillons l’huile de noix de coco par exemple. Ce sont quelques exemples parmi tant d’autres. Etant donné que ce sont des soins naturels, Il est tout à fait possible de les mélanger à d’autres soins tels que les laits de toilettes que nous appliquons au quotidien. De plus ils sont adaptés à tous types de peaux enfants et adultes.

5/ Parlez-nous de la création de PENDANA Cosmétiques

PENDANA Cosmétiques est né à Pointe noire au Congo en 2013, avec la naissance de ma seconde fille ADANA. J’ai moi-même eu l’occasion durant ma grossesse d’utiliser ces trois produits à la fois pour mes cheveux et ma peau. Au vu des résultats très satisfaisants j’ai été confortée dans l’efficacité de ces produits. C’est ainsi que j’ai commencé par travailler sérieusement sur l’emballage et l’étiquetage. D’abord pour donner de la crédibilité à ma marque et ensuite attirer les potentiels clients à l’essayer. J’ai ensuite créé la page Facebook de PENDANA Cosmétiques pour donner plus de visibilité aux produits et faire de la publicité à travers ce réseau social pour accroitre les ventes. J’effectue des ventes directes mais je travaille notamment avec des pharmacies de la place (Pointe Noire et Brazzaville) ainsi qu’avec un institut de beauté de renom à Pointe noire pour la distribution et la commercialisation de mes produits. Aujourd’hui, je suis basée à Abidjan suite à l’affectation de mon mari mais je continue à vendre mes produits cosmétiques au Congo.

12654338_1732394833657485_1892162871460332162_n

6/ Quelle est la particularité de PENDANA Services ?

PENDANA Services est né à Abidjan. A vrai dire, mon sens de l’entrepreneuriat, du relationnel et du contact m’ont emmené à me poser la question : qu’est-ce que je peux développer à Abidjan ? et j’ai tout de suite pensé à une entreprise de services. Pour moi la manière dont on réalise un service est toute aussi important que l’offre en lui-même. A la différence de PENDANA Cosmétiques qui est spécifique à la vente des produits cosmétiques naturels, PENDANA Service est spécialisé dans les activités de services tels que l’entretien et le nettoyage de bureau et jardins, la fourniture d’article de bureau ou encore la location de Véhicules et d’autres activités de services pour lesquelles nous travaillons en partenariat avec des professionnels.

7/ Combien de personnes employez- vous ?

Chez PENDANA Services, pour l’instant nous travaillons à deux car nous sommes encore dans la phase de démarrage et j’espère que d’ici l’année prochaine notre activité se développera considérablement et nous pensons augmenter l’effectif.

8/ Vous recevez parfois des clients qui ont des paroles déplacées envers vous parce que vous êtes une femme ou encore des hommes qui ont des approches d’abus ?

Personnellement je n’ai pas encore rencontré des personnes qui ont un langage particulièrement désagréable. Nous sommes dans un environnement professionnel et l’on peut rencontrer des clients insatisfaits. Le plus important pour moi, est d’apporter entière satisfaction à mes clients. Une fois encore, il faut savoir rester professionnel lorsqu’on exerce un métier qui prend fortement en compte les rapports humains.

8/ Qu’est-ce qui vous donne la force d’avancer et de croire ?

Pour répondre à votre question, je vais vous citer Serge DOH un ancien athlète ivoirien qui s’est converti en businessman. Il dit : « Entreprendre, c’est avoir un rêve et une discipline ». Je suis entièrement d’avis avec son propos. Ce qui me permet d’y croire et d’avancer ce sont mes ambitions, mes rêves et mon engagement. Je n’abandonne pas aussi facilement lorsque j’entreprends. J’ai toujours foi en mes projets et je reste optimiste.

9/ Vous qui avez vécu plusieurs années à l’étranger, vous pensez que l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire peut nécessairement contribuer au développement d’un pays ?

Je pense que la Cote d’Ivoire est un pays plein de richesses et prospère. Il est vrai que le niveau de chômage reste tout de même important (25% de la population en âge de travailler), selon les informations publiées sur le site web du gouvernement en 2014, mais nos responsables politiques actuels mettent tout en œuvre pour sortir les jeunes du chômage. Pour exemple, nous avons la création du cadre « Emploi jeunes » qui vient en soutien à des milliers de jeunes gens soit pour développer une activité entrepreneuriale ou encore pour leur trouver un emploi salarié en fonction de leurs compétences. J’ai réussi à créer une activité entrepreneuriale à l’étranger et également en Côte d’ivoire, donc je pense effectivement qu’entreprendre nait d’abord d’une volonté forte et contribue à juste titre, au développement d’un pays. Car plus il y a de personnes actives, mieux se porte l’économie ainsi que la croissance.

10/ L’émancipation ou le développement du genre par l’entrepreneuriat, vous y croyez ?

Je crois en l’entrepreneuriat au féminin. Nous avons aujourd’hui plusieurs exemples concrets de femmes auto entrepreneurs africaines autour de nous. Je vais vous citer l’ivoirienne Florence KONE, Directrice Générale de Advantage et Promotrice du festival des grillades d’Abidjan. Son festival connait d’énormes succès d’années en années malgré les hauts et les bas de son parcours. C’est une très belle réussite qui nous inspire. Mon ambition aujourd’hui, est de suivre le parcours de ces femmes vaillantes qui ont très bien réussi à conjuguer vie familiale et vie professionnelles et à être reconnues comme des modèles de réussite pour la jeunesse féminine ivoirienne et même à travers l’Afrique.

11/ Des hommes disent une femme trop intelligente ….Est ce que votre statut de femme intellectuelle vous donne de manquer de respect à votre époux ?

Etre intellectuelle implique d’utiliser la raison en toute chose. Etre une femme intelligente ne signifie pas être une épouse insoumise et irrespectueuse ….Ma vie professionnelle et Ma vie conjugale sont presque complémentaires. Je mets à profit mon intelligence pour faciliter les rapports humains avec ma famille car il faut bien consacrer du temps aux affaires sans délaisser la famille. Je vous avoue que mon époux est d’un grand soutien lorsque je décide de me lancer dans un projet, car nous en discutons ensemble et il partage avec moi son point de vue et me donne certaines orientations pour mener à bien mes projets professionnels.

Le mot de Fin ?

Je vous remercie pour l’opportunité que vous me donnez de m’exprimer sur l’entrepreneuriat et par votre canal, je veux encourager tous ceux et celles qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat et leur dire que c’est certes une aventure parfois difficile mais très gratifiante. Alors n’attendez plus !

FB_IMG_1524039378364

Remerciement à Mme Traoré qui a accepté de s’ouvrir à CULTURASSAM et à tous ses followers…

Christelle ASSAM’

 

PCS : La distance

Elle m’a volé mes mots, mes lyrics, mes poèmes du soir.

Elle m’a pris son parfum, son sourire et l’éclat de ses yeux marron.

Ses blagues qui m’étaient familières, sont comme inconnues à cause d’elle.

J’ai l’impression d’être avec une nouvelle personne chaque fois que j’ai cette chance de le voir

ob_ee931d_hgrqeh

J’ai peur de lui chuchoter à l’oreille les mots tendres qu’on se partageait,

J’ai peur de le toucher à nouveau, mille et une question dans mes pensées,

Mes gestes sont parfois limités, mes sens pleurent de sa position lointaine bien que proche de moi,

Des vibratos, de mon pouce jusqu’au petit doigt, faisant des voyages à travers tout mon corps.

Elle m’a presque tout volé, tout arraché.

Parfois, c’est le vide au bout du fil. Les mots disparaissent de plus en plus,

Plus de randonnées, plus d’évasion, plus de tentation, ni de sensation.

La peur, l’amertume et Elle, nous consument.

Elle nous a presque tout pris, la distance

Celle qui sépare deux cœurs et qui les rend inconnu

La distance, la mère des oublies,

La distance, la module de séparations,

La distance, le livre des « je ne sais plus quoi partager avec… »

Il est vrai que tu m’as presque tout pris. Seulement une chose demeure, la patience et l’amour.

Tu auras beau nous éloigner, notre amour persistera toujours car personne ne peut séparer ce que Dieu compte unir et ce que Dieu a uni. Rien ne sera plus fort que l’amour vrai…

Christelle ASSAM’

Pensée au coucher du soleil : Chag…

J’ai appris à la connaitre petit à petit

Sa voix, ses blagues, son sourire.

Elle avait toujours un truc marrant dans sa cruche

Elle ne forçait pas, riait quand il fallait et pleurait quand c’était rouge, avec ses yeux de biche

Elle n’était qu’elle,

Parfois folle, parfois drôle,

Parfois calme, mais pleine de charme.

Parfois pensive mais au toucher agressive.

Toujours direct mais usait de respect.

Je ne savais pas pourquoi elle était ainsi,

Mais c’est tout ce mélange qui me plaisait chez elle. J’ai beau essayé de revivre nos instants de folies, de balades interminables… J’ai même repassé au VLC nos vidéos à deux, là où tu faisais la folle mais chaque fois, je me retrouve en train de me refaire les instants de folies que j’ai passé avec elle, nos balades non planifiées… Je me surprends même dans mon multimédia à squatter une vidéo où elle se jouait la folle à mon anniv. J’ai l’impression qu’elle est tout de toi, avec un plus.

IMG-20180130-WA0008

Je veux bien croire que je t’aime mais

Mon cœur a toujours des réponses contradictoires

Je veux bien feuilleter et rester sur ton album photo mais

Au finish je me retrouve sur nos selfies lors de nos balades les soirs

Je veux bien revenir à ce qu’on a vécu ensemble avant ton départ pour ce pays lointain

Mais plus j’y pense, plus j’ai la tête pleine de réponses que je veux ignorer, mais sans aucune faim

Je n’ai pas de mots pour te dire au revoir. Je ne sais comment te dire qu’une autre a pris ta place et que ce n’est pas sûr que tu puisses me conquérir. Je ne sais pas si j’aurai le courage de te regarder droit dans les yeux, mais une chose, sache que je suis perdu et je suis désolé…

Pensée au coucher du soleil : La vie et ses surprises…

La vie n’est pas toujours comme on veut qu’elle soit. De même, on n’a pas toujours ce qu’on désire.

La vie semble basculer au drame en quelques minutes, alors que rien à l’horizon ne définissait un orage.

 

La vie, on aura beau la construire comme on le désir, elle sera toujours imparfaite, incomplète.

La vie, on aura beau la rejeter, elle sera toujours, parce que la vie c’est nous.

La vie, on aura beau la voir drôle, amusante, un ciel sombre viendra nous enlever notre joie.

De même qu’on sera sous le joug de la souffrance et une lumière nous fera grand, heureux et fort.

Et tout ceci, parce qu’on est insatiable…

On désir avoir ceux que nos yeux voient. Méprisons parfois ce que nous avons auprès de nous et cherchons ailleurs pensant avoir le bonheur.

C’est nous qui donnons la valeur à ce que nous sommes et à ce que nous avons.

Chérissons ce que nous avons et donnons du prix à ce qu’on a et ce qu’on est.

Christelle Assam’